Une gâche électrique pour tous les types de portes
gache-electrique-1.jpggache-electrique-2.jpggache-electrique-3.jpggache-electrique-4.jpg

Gâche électrique pour une sécurité absolue

Gâche électrique

Installé dans le cadre de la porte, la gâche électrique est un équipement est déclinée en deux modèles différents et s’adapte aux portes simples du bâtiment, aux portes inactives des doubles portes ainsi qu’aux boîtes dédiées aux barres paniques par exemple. La gâche électrique s’adapte à différents types de portes. Ainsi, on peut l’installer dans une porte simple, dans la partie inactive d’une porte double, dans un portillon ou dans toute ouverture nécessitant une ouverture à distance. En effet, une gâche électrique portail par exemple, permet d’ouvrir le portillon de la maison aux visiteurs sans avoir à se déplacer, dès le moment que ceux-ci se sont présentés devant l’interphone. La gâche électrique peut fonctionner sans alimentation, il s’agit dans de cas de la gâche électrique sans fil qui fonctionne à l’aide de batteries, ou avec une alimentation qui permet leur déverrouillage lorsque l’alimentation est stoppée, il s’agit dans ce cas d’une gâche électrique filaire. Utilisée aussi bien dans les habitations privées que dans n’importe quelle habitation, la gâche électrique est un système d’ouverture associé à un interphone, un digicode ou un visiophone pour permettre l’ouverture automatique du portail, de la porte ou du portillon. Elle permet donc de débloquer une serrure grâce à une impulsion électrique.

Choisir le bon type de gâche électrique

gâche électrique sans filEn fonction du type d’interphone et du type de porte à ouvrir automatiquement, le choix de la gâche électrique en sera affecté. Ainsi, les interphones audio qui permettent de converser un instant avec le visiteur, les interphones vidéo qui permettent de voir et vérifier l’identité des visiteurs, les digicodes qui permettent de taper un code sur un clavier ou de passer une carte d’accès devant un détecteur, les sonnettes ou carillons (peu recommandés) peuvent être utilisés avec une gâche électrique. Ce système d’ouverture automatique de la porte doit être associé avec le système de sécurité le plus sûr comme l’interphone vidéo ou le digicode, dont les numéros de carte d’accès des visiteurs autorisés ou les codes d’accès autorisés sont mémorisés. Les prix des modèles de gâches électriques proposés dans les circuits de distribution varient de 20 euros à 100 euros. L’installation de la gâche pouvant être effectuée sans l’intervention d’un professionnel, il est toutefois préconisé de choisir le kit complet de la gâche composé du système d’ouverture et des raccordements nécessaires. Les très bons bricoleurs pourront acheter les accessoires nécessaires au raccordement en détail.

Assurer sa sécurité

gâche électriqueDans un immeuble professionnel ou commercial, il n’est pas toujours possible d’aller ouvrir la porte à chaque fois qu’un visiteur se présente. Et pour cause, le personnel travaillant dans les locaux peut être très occupé avec d’autres clients notamment, la fréquentation du bâtiment peut être très grande, le personnel chargé du contrôle n’est pas forcément disponible puisqu’il opère depuis des salles spéciales (salle de surveillance par exemple). Si la gâche électrique est un système performant pour ouvrir de manière automatique la porte à chaque fois qu’un visiteur se présente devant l’interphone, il est toutefois important d’assurer la sécurité du bâtiment. Dans certaines agences bancaires, un seul coup de carillon suffit pour que la personne à l’intérieur appuie un bouton d’ouverture de la porte. Dans ces agences, se trouve très souvent un agent de sécurité qui est là pour veiller sur les personnes et les biens du local. Pour un domicile, les carillons n’assureront pas une sécurité optimale. Si on souhaite combiner un interphone avec une gâche électrique, il faudra préférer les interphones audio ou au mieux, les interphones vidéo qui permettent non seulement de vois l’interlocuteur, mais aussi de vérifier son identité en lui demandant de présenter une carte d’identité, par exemple.

Faites-nous part de vos commentaires ou questions

Aucun commentaire pour le moment